Nous présentons ci-dessous quelques ouvrages figurant dans la bibliothèque de la Société des Amis de la Cathédrale de Reims.

Par décision du conseil d’administration, Philippe PETIT-STERVINOU est chargé de la conservation de la bibliothèque et du fonds documentaire Bibliothèque et fonds documentaire sont accessibles à tous.

L’enfant et la cathédrale
Roman de Patrick Demouy.
Volume broché de 288 pages.
Edition Larousse. Collection : L’Histoire comme un roman (2009).

Étienne a douze ans. Depuis cinq années, il est enfant de chœur dans la cathédrale de Reims à l’époque de Jeanne d’Arc. C’est le récit au jour le jour de sa vie quotidienne. C’est une plongée au plus près de la spiritualité médiévale, imprégnant les moindres gestes de l’existence privée et publique de chacun, que nous convie ce récit concret et coloré.

Les vitraux de la cathedrale de Reims

Volume broché de 32 pages abondamment illustré.
Edition La Goëlette.
Collection : Savoir découvrir (2010).

L’introduction est de Patrick Demouy, les textes sont de l’abbé Jean-Marie Guerlin, Huguette Jardillier et Christiane Fournier.

La totalité des verrières est présentée et explicitée. C’est un document indispensable pour accompagner une visite.

La cathédrale de Reims chef d’oeuvre du gothique
d’Alain Erlande-Brandenbourg.
Volume relié de 126 pages abondamment illustré contenant un DVD.
Editions Actes Sud avec la participation de la cité de l’architecture et du patrimoine, et la société Aristeas. Imprimeur : Pollina à Luçon (2007).

L’auteur, conservateur général honoraire du patrimoine, est un éminent spécialiste de l’architecture médiévale. L’ouvrage invite à une relecture de la chronologie et des étapes de la construction de la cathéadrle grâce au recours au modèle virtuel.

Le Théâtre des Gargouilles
de Claude Tuot et Christiane Fournier.
Volume broché de 32 pages abondamment illustré. Edition La Goëlette.
Collection : Savoir découvrir (2010).

L’introduction est de Patrick Demouy, les textes sont de l’abbé Jean-Marie Guerlin, Huguette Jardillier et Christiane Fournier

La cathédrale Notre-Dame de Reims Chronologie est campagne de travaux
d’Alain Villes.
Volume de 662 pages.
Co-édition : La simarre et Alain Villes (2009).
Préface de Patrick Demouy.

Cet ouvrage, réalisé par un spécialiste de l’architecture gothique, résume les recherches menées jusqu’en 2008. Elaboré sur plus de trente ans, l’ouvrage livre de très nombreux croquis, relevés d’architecture et reconstituions archéologiques. Il traite également de la question des influences nombreuses et diverses, exrecées par la cathéadrle de Reims dans l’Europe gothique, du débuit du XIIIe siècle à la fin du XVe siécle.

Comment lire une cathédrale – Reims
de Jean Diblik.
Volume relié de 207 pages.
Editeur : Les Editions d’Art et d’Histoire – Arthus (2000)

Le but de cet ouvrage est de donner à travers de nombreux documents photographiques et de dessins inédits des clefs d’une lecture aisée de l’édifice, véritable dentelle de pierre. On redécouvre la vie et les sapirations d’un peuple et l’on comprend l’héritage sprituel et culturel de ce trésor inestimable.

Déambulation Cathédrale de Reims
de Jean-Christophe Hanché.
Album de photos sur la cathédrale de 200 pages.
Imprimé sur les presses d’Alliance Partenaires Graphiques (novembre 2010)

Sur 200 pages et plus de 170 clichés, Jean-Christophe Hanché propose ses impressions de la Cathédrale de Reims, qui fêtera le 800e anniversaire du début de sa construction en mai 2011. Habitant des lieux, Jean-Christophe Hanché a répété inlassablement son travail de photographe au fil de ses voyages autour, dans et sur la Cathédrale de Reims. Il a cherché à apprivoiser la lumière et les pierres, il s’est laissé surprendre par les jeux que la monumentale bâtisse lui proposait. Aujourd’hui, Jean-Christophe Hanché s’arrête, une première fois, pour proposer ce recueil de poésies imagées en couleur et noir et blanc.

Clovis
de Michel Rouche.
Volume broché de 606 pages,   13,5 x 22 cm.
Editeur : Fayard (1996).

Penser le baptême de Clovis avec les catégories qui sont les nôtres et voir dans cet épisode la naissance d’une France tout entière catholique dès la fin du VIe siècle, c’est commettre un anachronisme majeur. Tout inachevée qu’elle fut à la mort de Clovis en 511, son oeuvre fut décisive. Certes, il fallut après lui des siècles pour parfaire sa construction politique, mais c’est bien de lui que procède la physionomie de l’Europe d’aujourd’hui.

Méditation devant le revers
de Marcel Jay.
Volume broché de 38 pages.
Éditeur : Michel Jay (1948).

 

Un volume de méditation écrit par Marcel Jay pour la fête de l’Assomption de 1947.

Quand au soir du 15 août, le soleil disparaît après avoir fait flamboyer la Grande Rose par son illumination la plus directe, le poitrail bleu de Sagittaire est l’astre du Zodiaque brillant au méridien, sur l’axe latéral qui croise, sur l’autel, le grand axe choisi pour saluer la gloire unique et sans couchant de la Reine du Ciel.

La grâce d’une cathédrale -Reims
Volume de 545 pages publié sous la direction de Mgr Thierry Jordan avec la participation de 32 auteurs.
Iconographie de quelques six cents illustrations.
Éditions : la Nuée Bleue (2010).

 

La grâce de la cathédrale de Reims, c’est la beauté d’un édifice prodigieux, dans ses proportions et sa scénographie, dans l’unicité remarquable de son espace intérieur, avec ses sculptures et ses vitraux. Cet ensemble compose un des sommets de l’art gothique. Ce volume rassemble le point de vue historique, esthétique et religieux du monument.

Le labyrinthe
de Dominique Naert Voume broché de 95 pages. Editions Sides (1996)

Dominique Naert apporte une contribution originale à l’étude du patrimoine religieux qu’il prend soin, lui aussi, de situer entre le Temple de Salomon et la Jérusalem célecte, comme un jalon sur une longue route, grâce à sa connaissance approfondie du Compagnonnage et des Monuments Historiques. Comme les bâtisseurs du Moyen-Âge, il scrute les nombres, à la recherche d’une harmonie qui n’est pas seulement de ce monde.

Quand Reims bâtissait sa cathédrale
de Daniel Pellus. Volume broché de 83 pages. Éditions Pellus-Coulon (1962).

 

Un petit volume dans lequel Daniel Pellus retrace les étapes de la construction de la cathédrale de Reims de la première pierre en 1211 à … elle ne sera jamais finie.

C’est un très beau rêve que les architectes n’ont jamais réalisé.

Le bestiaire fantastique de la cathédrale de Reims
de Gérard Rondeau
Un volume relié de 44 pages.
Editeur : Artlys (2011)

Toute une ribambelle de créatures familières et fantastiques peuple les décors de la cathéadrle. Superbe album de photos en noire et blanc.

La cathédrale de Reims Les clés pour un parcours
de claude Tuot et Sophie Andrade.
Un volume broché de 40 pages.
Edité par CANOPE – CRDP de Reims (2011)

Pour découvrir la cathédrale de Reims, laissez-vous guider parmi ses centaines d’oeuvre d’art.

Livre richement illustré.

A chaque étape de la viste, un plan en bas de page vous permet de vous repérer.

La cathédrale engloutie
de François Schmidt.
Volume relié en petit in-folio de 48 pages.
Éditeur : DEFG  (Société d’édition rémoise) (2011).

 

B.D. d’anticipation. Dans mille ans, la cathédrale est engloutie sous les eaux et petit à petit le niveau de l’eau baisse. Ce voyage initiatique dans la cathédrale de Reims engloutie est un prétexte à découvrir un bâtiment incroyable.

François Schmidt réalise le texte et des dessins originaux très détaillés, respectueux de la cathédrale à laquelle il rend hommage.

La cathédrale de Reims
Photos de Gérard Rondeau et des textes d’Auguste Rodin.
Volume relié de 184 pages.
Éditeur : Rmn – Grand Palais.

Quand à Auguste Rodin, je n’ai cessé de penser à son texte sur les cathédrales, de Reims ou d’ailleurs : « Sans nul doute la beauté de Reims est et nous atteint même quand la lumière défaillante ne nous permet plus de la voir. Le sublime est devant ma fenêtre : indéchiffrable. J’attends la nuit pour entrer dans l’intérieur et pour comprendre ».

Les chantiers des cathédrales
de Pierre Du Colombier.
Volume relié  188 pages.
Impression sur du beau papier glacé.
Editions : A & J Picard

Il s’agit de la réédition en 1973 d’une première publication de 1953 où Pierre Du Colombier présente une étude complète sur la construction des cathédrales par les Évêques ou les Princes, gérée par les Fabriques ou les Œuvres, sans oublier l’aspect humain (ouvriers, maçons, sculpteurs, architectes, maîtres d’œuvres), les conditions de vie (rémunérations et prix de la vie), le transport des matériaux, etc.

Ce livre est abondamment illustré.

L’ange au sourire de Reims
de Yann Harlaut.
Un volume broché de 144 pages.
Éditions : Dominique Guéniot.

Yann Harlaut, qui a soutenu une thèse de doctorat sur la cathédrale de Reims de 1914 à 1938, était très bien placé pour nous raconter l’histoire contemporaine de l’ange au sourire.

Notre-Dame de Reims
Sanctuaire de la royauté sacrée
de Patrick Demouy
Volume broché de 157 pages.
Editeur : CNRD Editions.

Retrouver l’esprit des lieux, les faire revivre à travers leur histoire, susciter à partir des vestiges et des monuments du présent l’imagination du passé : s’appuyant sur les acquis les plus récents de la recherche, Patrick Demouy nous propose un livre de voyage et un pèlerinage culturel dans le temps.

La cathédrale Notre-Dame de Reims
de Peter Kurman.
Un volume broché de 96 pages.
Éditeur : Centre des monuments nationaux.

 

A travers les très nombreuses sculptures, les portails ouest et nord, et un décor vitré original, la cathédrale proclame la gloire de Marie et le rôle de l’Église dans l’histoire et la promesse du salut.

Reims la cathédrale
d’Alain Erlande-Brandenburg.
Une plaquette brochée de 16 pages.
Éditions : Jean-Paul Gisserot.

 

Un petit guide pour la visite de la cathédrale.

Les masques de la cathédrale de Reims
de Claude Tuot.
Unvlume broché, illustré, de 62 pages.
Éditions : Créer 2011

Après un premier volume sur les gargouilles, Claude Tuot poursuit son exploration de la statuaire marginale de notre cathédrale.


Elle nous invite aujourd’hui à découvrir ces masques : têtes qui ornent les pinacles, retombées d’arc et d’arcs-boutants.

Nouveaux regards sur la cathédrale de Reims
Actes du colloque international des 1er et 2 octobre 2004 sous la direction de Bruno Decrock et Patrick Demouy.
Un volume relié illustré de 225 pages.
Editions : Dominique Guéniot (2008).

La cathédrale de Reims a 800 ans. Commencée en 1211, sa construction dura deux générations. Depuis le monument ne cessa d’être modifié, repris, restauré jusqu’à nos jours.
Le présent ouvrage veut jeter les bases d’une réflexion renouvelée sur ce grand témoin de notre patrimoine.

La cathédrale de Reims 1211-1914
Numéro spécial de la revue l’ART et les ARTISTES.
Une revue de 21 x 29 de 64 pages avec de nombreuses photos

Avant propos d’Armand Dayot et texte de Camille Enlart, directeur du Musée de Sculpture comparée du Trocadéro.
Ce dernier, dans sa présentation, souhaite que l’on n’essaie pas de nous rendre ce qui ne peut être restitué ; nous savons que le pastiche est illusoire.
Que l’on laisse subsister quelques témoins de l’infamie, que le portail du nord-ouest soit maintenu dans son tragique aspect de ruine…

La cathédrale de Reims
Texte et dessins de SEM.
Un petit livre  19 x 25 de 46 pages.
Chaque page est illustrée.
Editions : Plon (1926).

Préface du cardinal Luçon.
Page pleine de poésie, de sentiments religieux et de patriotisme. Tous les dessins qui accompagnent le texte sont emprunts de nostalgie et témoignent de la parfaite maîtrise du trait par l’auteur.

Kleibodien der Skulptur Reims
de J.L.H. Muller.
Un livre broché 21 x 27 de 114 pages
contenant 84 photos.
Editeur : Kunstverlag La Balance (1955).

Volume en allemand avec une préface de Jean Ginioux.
Présentation des photos par J.L.H. Muller.
Ces photos de têtes sculptées présentées sur fond noir donne une idée de la richesse sculpturale de la cathédrale de Reims.

La cathédrale de Reims livrée aux flammes par les allemands
de G. Eyssautier.
Volume broché  16,5 x 25 de 100 pages avec 6 gravures.
Editeur : Imprimerie provençale Guiraud (Marseille 1914).

 Préface de Mgr Ernest Neveux : « devant le bûcher de Reims, on peut dire, ils ont brûlé une sainte ».
Présentation de 3 conférences de G. Eyssautier.
– La dignité de la cathédrale de Reims
– La valeur et la beauté de la cathédrale de Reims
– La gloire de la cathédrale de Reims
suivi du rapport rédigé le 11 octobre 1914, par M. Dalimier, sous-secrétaire d’État aux Beaux-Arts, à la suite du bombardement de la cathédrale.

La grâce d’une cathédrale – Strasbourg
Volume relié 35,5 x 26,5 sous jaquette de 514 pages avec 620 illustrations couleurs.
Publication sous la direction de Mgr Joseph Doré.
Éditions : La Nuée Bleue (2007).

La cathédrale de Strasbourg est reconnaissable entre toutes par la couleur de son grès et surtout sa flèche qui faisait d’elle, l’édifice le plus haut du monde au moment de son achèvement.
Présentation des étapes du chantier de sa construction

Une description minutieuse de l’édifice et de ses richesses architecturales et artistiques sans oublier l’horloge astronomique.

La grâce d’une cathédrale – Rouen
Volume relié 35,5 x 26,5 sous jaquette de 512 pages avec 600 illustrations couleurs.
Publication d’un collectif d’auteurs sous la direction de sous la direction de Mgr Jean-Charles Descubes.
Éditions : La Nuée Bleue (nov 2011).

La cathédrale de Rouen, primatiale de Normandie, est le témoin vivant des heures glorieuses et parfois douloureuses d’une cité et d’une région dont elle est le symbole. L’ouvrage raconte les étapes du chantier de la cathédrale, depuis sa construction au XIIIe siècle jusqu’aux innombrables travaux défiant l’usure du temps, l’incendie de 1940, les bombardements de 1944, la tempête de 1999.

Jehanne d’arc
Plaquette brochée 16 x 25 de 28 pages, illustrée de 8 reproductions d’après des gravures bois du XVe siècle.
Éditions : Matot-Braine  (1929).

Une plaquette présentant une notice historique de M. Charles Sarazin éditée pour la commémoration du cinquième centenaire de l’entrée et du séjour de Jeanne d’Arc à Reims du 16 au 21 juillet 1429.
En 1929, le cinquième centenaire est commémoré dans la cathédrale en cours de restauration.
La plaquette contient le programme des festivités des 15, 16 et 17 juillet 1929.

Petit guide mémento de la cathédrale de Reims
de Marcel Jay avec une préface de Mgr Marmottin, Archevêque de Reims.
Un livre broché 14 x 21 de 142 pages tiré à part n°46 sur papier couché.
Édition : L’Alliance Catholique à Reims (1949).

Belle description très précise de la cathédrale ; l’œuvre des architectes, la statuaire, les vitraux, le mobilier.
« En se servant de ce guide mémento, le visiteur apprendra non seulement à connaître le corps de la cathédrale mais ils auront le révélation de son âme » écrit Mgr Marmottin..

Passion et réssurection de la cathédrale de Reims
par Max Sainsaulieu, Architecte honoraire des monuments historiques avec une préface du Père Forestier.
Une plaquette de 12 x 18 de 32 pages.
Édition de la Revue des Jeunes (1938).

En quelques pages, Max Sainsaulieu résume les bombardements, les sauvetages, le retour au culte, avec quelques mots que les cathédrales antérieures et le baptistère.

La cathédrale de Reims
par le Chanoine A. Frézel.
Une plaquette brochée de 32 pages 16 x 25 cm avec 6 illustrations d’Isabelle Charlier
Éditeur : Matot-Braine (1928).

Il s’agit du résumé des fêtes d’inauguration des nefs de la Cathédrale de Reims du 26 mai 1927.

 

Cette plaquette reprend les discours du Cardinal Luçon, de Mgr Tissier, du bref du Pape Pie XI, ainsi qu’un résumé des fêtes du 26 mai 1927 par le chanoine A. Frézel.

Henri Hardouin et la musique du Chapitre de Reims au XVIIIe siècle
de Jean Leflon.
Un volume broché de 235 pages orné de 6 gravures
14 x 22,5 cm.
Edition : Librairie Matot (1933).

Étude d’une époque où vécu Henri Hardouin. L’auteur retrace la vie du musicien et procède à l’étude de son œuvre. Hardouin y fait figure à la fois de retardataire et de précurseur : avec lui c’est une forme de l’art musical qui finit, une forme d’art qui commence.

La cathédrale de Reims
Une œuvre française
par Louis Bréhier , professeur à l’Université de Clermont.
Un volume broché de 278 pages, 16 x 25 cm.
Ouvrages illustré de 56 planches hors texte , une carte et plans dans le texte.
Éditeur : H. laurens (1916).

L’auteur rapporte avoir étudié la cathédrale de Reims au temps de sa splendeur et veux rassembler ses impressions et montrer ce qu’elle représente encore de nos jours.

Notre-Dame de Reims
Sanstuaire de la monarchie sacrée
par Patrick Demouy, Maître de conférences d’histoire médiévale à l’Université de Reims
Un volume relié de 128 pages, 19,5 x 24 cm (1995)..

Cette publication se propose de retrouver l’esprit des lieux, de les faire revivre à travers leur histoire et à partir des vestiges. L’auteur fait le point sur les origines historiques et mystiques du sacre.

Les bâtisseurs de cathédrale
par Jean Grimpel.
Un volume relié de 138 pages avec de nombreuses illustrations, 20,5 x 28,5 cm.
Éditions : Seuil  (1980).

Les bâtisseurs européens ont inventé et appliqué un ensemble complexe de techniques pour parfaire ces extraordinaires vaisseaux de pierre et de verre.
Jean Gimpel montre que cet élan spirituel n’a pas pu s’accomplir sans une rigoureuse organisation matérielle et financière du monde chrétien.
L’œuvre de Jean Grimpel est illustrée de documents rares et parfois surprenants.

L’éclectisme raisonné
par Viollet le Duc.
Choix des textes et préface de Bruno Foucart.
Un volume broché de 335 pages,  13,5 x 21,5 cm, illustré de nombreuses gravures et photos.
Éditions : Denoël  (1984).

De Viollet le Duc, on ignore presque tout de lui et de son inflence considérable sur les conceptions de l’architecture moderne.
Les textes présentés proviennent de ses entretiens, du dictionnaire raisonné de l’architecture ou de ses correspondances.

Le vitrail et les peintres à Reims
Catalogue de l’exposition à la Maison de la Culture de Reims (du 28 octobre au 31 décembre 1969) par Monique Faux.
Préface de Jean Ley Marie.
Texte de Claude Esteban.
Un volume broché de 80 pages,  26 x 24 cm  (1969).

 11 photos de vitraux commentés par leur auteur.

L’éclectisme raisonné
par le Comité de l’organisation des festivités.
Une plaquette brochée de 12 pages,   18 x 27 cm.
Éditeur :  Imprimerie du Nord-Est  (1938).

Ce document reprend la totalité du programme des festivités du 10 juillet 1938, date de l’inauguration de la réouverture officielle de la cathédrale après les destructions de la Guerre 14-18.
Don de Madame Givelet.

Ianuguration officielle de la cathédrale de Reims.
Fêtes et cérémonies des 9 et 10 juillet 1938
par le Comité de l’organisation des festivités.
Un volume broché de 104 pages,  23,5 x 30 cm,  illustré de nombreuses photographies.
Éditeur : Imprimerie du Nord-Est  (1938).

Cette publication reprend toutes les manifestations qui se sont déroulées à l’occasion de la réouverture au culte et au public de la Cathédrale de Reims.
Le document contient la copie intégrale des discours prononcés à cette occasion.

La Cathédrale de Reims
par Étienne Moreau Nelaton.
Un volume relié plein cuir de 197 pages,  109 x 88 cm, illustré de 88 photos.
Éditeur : G. de Malherbe.
Imprimerie : Librairie centrale des Beaux Arts.


Développement d’un texte littéraire soulignant l’aspect artistique de la cathédrale de Reims.
Ce regard particulier est accompagné de photographies prises avant la Guerre 14-18.

Canterbury Cathédrale
Bulletin annuel d’activité du siège cathédrale
Une plaquette brochée de 64 pages,  21 x 14 cm.
Texte en anglais.
Éditeur : Friends of Canterbury  (1981)

Il s’agit d’une chronique des événements qui se sont déroulés à la Cathédrale au cours de l’année 1981.

Basilique Saint-Remi de Reims
L’orgue Cattiaux de l’an 2000

Une plaquette de 16 pages,  16,5 x 24 cm.
Imprimerie : Blond à Reims (2000).


Programme de la soirée inaugurale du grand orgue de la Basilique Saint Remi du 14 septembre 2000.

La basilique dévasté
Destruction de la Cathédrale de Reims
Faits et documents par Vindex.
Un volume broché de 63 pages,  12 x 18,5 cm.
Éditeur : Bloud et Gay.  Imprimerie : Bussière.

Il s’agit d’une chronique des événements qui se sont déroulés à la Cathédrale au cours de l’année 1981.

Histoire de la Ville de Reims
depuis les origines jusqu’à nos jours
par Georges Boussinesq et Gustave Laurent.
3 volumes brochés de 969 pages, illustrés de plans, cartes, portraits, dessins et gravures,
Format 16,5 x 25 cm.
Imprimerie : Matot-Braine (1933).


Il s’agit de la publication des cours préparés et donnés à Reims entre 1911 et 1914 par G. Boussinesq, bibliothécaire de la ville de Reims et de G. Laurent, adjoint au Maire de Reims et conseiller général.

Les fêtes de la béatification de Jeanne d’Arc à Reims
par L. Laurent.
Un volume broché de 36 pages,  14 x 21,5 cm, avec 12 photos.
Éditeur : Courrier de la Champagne
Imprimeur : Imprimerie de l’Archevêché (1910).

Il s’agit d’une chronique des événements qui se sont déroulés à la Cathédrale au cours de l’année 1981.

Méditation devant le revers du grand portail
de Notre-Dame de Reims
par Marcel Jay.
Un volume broché de 37 pages avec un plan du revers, 15 x 24 cm.
Imprimerie : Presses du Nord-Est (1948).


Texte et réflexions méditatives sur la statuaire du revers de la cathédrale de Reims.

Clovis ou les origines de la France
par Frérédic Fagot et Erice Mestraillet.
Dessins de Bruno Betin.
Mise en couleur par Odile Mestraillet et Marie-Pol Orsel.
Couverture de Jean-François Miniac.
Préface du Professeur Michel Rouche.
Un volume relié de 45 pages,  20,5 x 29,5 cm.
L’ouvrage est illustré de 96 planches hors-texte.
Éditeur : Maurien-Gagot  (1996).

Il s’agit d’une très belle bande dessinée qui relate l’histoire du règne de Clovis. L’histoire est rigoureusement conforme aux dernières recherches historiques sur les documents d’époque.

La cathédrale de Reims
par Monseigneur Landrieux.
Volume broché de 236 pages,  15,5 x 24 cm.
Éditeur : H. Laurens  (1919).


Mgr Landrieux décrit le grand incendie de la Cathédrale de Reims du 19 septembre 1914, et les bombardements qui se sont poursuivis au cours de la Guerre 14/18. Il présente un graphique des points de chute des obus allemands. Ces événements ont reçu la réprobation du monde entier ainsi qu’en témoigne ce livre.

La famille Givelet a fait don de cet ouvrage relié demi-cuir.

Les trésors d’art religieux au Calvados
par Fernand et Marthe Engerand.
Préface du Cardinal Baudrillard.
Volume relié de 418 pages,  22 x 28 cm, illustré de 56 planches hors-texte en héliogravure.
Éditeur : Marigny et Joly  (1940).

Ce gros volume fait l’inventaire de tous les lieux et objets d’art normands, de la Cathédrale Saint Etienne de Caen aux différents cantons de la Normandie.

La cathédrale Saint-Pierre de Lisieux
par l’abbé V. Hardy, vicaire de la cathédrale.
Un volume relié de 323 pages,  31 x 24 cm, illustré de nombreuses planches hors-texte.
Imprimerie : Frazier Paris  (1917).

 

La cathédrale est l’ornement par excellence de Lisieux.
Nous avons ici l’histoire de la cathédrale dans un grand soucis du détail, soulignée par des aquarelles, fusains, gouaches et lithographies. Heureux les artistes qui ont été capable de fixer dans une belle forme l’émotion qui ressort de ces lieux consacrés.